Présentation de Peisey-Nancroix

Eléments de l’histoire

La commune de Peisey-Nancroix est au cœur de la Haute-Tarentaise, vallée interne des alpes savoyardes.
Elle se situe sur le versant nord du massif de la Vanoise et partage des cols et des sommets, notamment le Mont Pourri (3 779 m) et Bellecôte (3 417 m) avec six communes limitrophes :

  • Landry et Bellentre dans le canton d’Aime,
  • Bourg St Maurice, Villaroger et Tignes dans le canton de Bourg St Maurice et Champagny-en-Vanoise dans le canton de Bozel.

planLe territoire de la commune se confond pratiquement avec le bassin versant du Ponthurin, le torrent qui lui sert d’axe et le parcourt du sud vers le nord, avant de se jeter dans l’Isère, à 700m d’altitude (à Landry).

Sur les 7 276 hectares de sa superficie, 2 668 sont situés dans le cœur du Parc National de la Vanoise, le reste se trouvant inclus dans la zone de «pré-parc».

Administrativement Peisey-Nancroix est une des 9 communes du « Versant d’Aime » qui recoupe les limites du canton d’Aime.

L’habitat permanent est implanté sur l’adret et se répartit en plusieurs villages :

  • Peisey (le chef-lieu, 1 315 m), le Villaret, Moulin, Nancroix, la Chenarie, les Arches, Pracompuet  et Plan Peisey (1 685 m) dans lesquels vivent 652 habitants (recensement 2012).
  • D’autres villages et hameaux, anciennes « montagnettes » – les Lanches, Beaupraz, la Gurraz, les Esserts, le Freinay… ne sont occupés qu’en dehors des périodes d’enneigement.

Peisey-Nancroix est une destination touristique qui offre aux vacanciers environ 6000 lits répartis dans la vallée et principalement dans la station de Plan-Peisey. Cette station jouxte celle de Vallandry. Les deux ensemble forment « Peisey-Vallandry », destination centrale de Paradiski (11500 lits au total).